Maud Wauthoz

Se lancer en indépendant ou en société ?

Maud Wauthoz 26.03.2016 Indépendant

Le choix de la forme juridique sous laquelle on décide d’évoluer pour son activité économique est une question essentielle au démarrage. Bien que ce choix ne soit pas irrévocable, se poser les bonnes questions et s’appuyer sur les conseils d’un professionnel du chiffre permettront d’économiser certains frais d’une part, et d’augmenter ses chances de réussite d’autre part.

Plusieurs éléments doivent être pris en considération, et la réflexion doit amener à pondérer les différents aspects afin d’effectuer le meilleur choix. Le type d’activité, les capitaux propres ou externes (moyens de financement) disponibles, le nombre de participants au projet, les projections de développement et d’évolution,… sont autant d’éléments qui doivent être analysés et considérés dans le choix de la forme juridique.

En tant que futur gestionnaire d’une activité économique, le premier choix qu’il faudra poser est la forme juridique : Indépendant ou Société.

Ci-dessous sont résumés certains des avantages d’évoluer sous l’une ou l’autre forme.

Les avantages de l’indépendant

  1. Flexibilité organisationnelle

Vous êtes le seul maître à bord. Vous prenez les décisions qui s’imposent pour la bonne poursuite de votre activité, et il n’existe aucune obligation de consultation ou validation par d’autres associés.

  1. Tâches administratives réduites (constitutions, déclarations, etc.)

L’indépendant personne physique ne doit pas constituer, devant notaire, la personne juridique qu’est la société. Pas de plan financier, pas d’acte notarié, pas besoin de faire d’évaluations éventuelles par un réviseur, pas de capital minimum à libérer, pas d’obligation d’être plusieurs associés, pas de statuts,…

Les sociétés, a contrario devront, pour la plus part des formes, être constituées par acte notarié. De plus les aspects administratifs sont plus nombreux – déclaration impôt des sociétés, constitution et dépôts des comptes annuels, obligation comptable,… Ces éléments n’existent pas en tant qu’indépendant.

Les avantages de la société

  1. Les possibilités en termes d’optimisation fiscale sont plus nombreuses ?

Les sociétés bénéficient de certains avantages qui leur sont propres. Dès lors que vous évoluez en société, vous pouvez combiner d’une part les avantages fiscaux spécifiques aux sociétés (i.e. taux réduits à l’Isoc), et d’autres part ceux de l’indépendant (en tant que gérant).

  1. Stratégie financière

La création d’une nouvelle entité juridique permet de lever des fonds plus facilement. En effet, la société pourra, au besoin, introduire de nouveaux associés au capital, et libérer ainsi de nouveaux fonds. Une fois le capital augmenté, la banque, en tant qu’investisseur externe, sera peut-être plus rassurée.

  1. Le package salarial

En tant que gérant, le package salarial que la société pourra vous proposer sera plus varié. Il existe toute une série de produits spécifiques à la fonction de gérant et non utilisables en tant qu’indépendant.

Responsabilité

Au niveau de responsabilité, il existe également des différences entre l’indépendant personne physique et la société. En effet, la société, dès sa constitution acquière une personnalité juridique distincte de celle des actionnaires, ce qui signifie qu’elle devient de plein droit une personne morale. Au niveau des personnes morales, il existe plusieurs formes de sociétés (SA, SPRL, SNC, SCS,…), chacune a des caractéristiques spécifiques avec des avantages et des inconvénients (i.e. toutes les sociétés ne sont pas à responsabilités limitées !)

Quoi qu’il en soit, bien que le risque puisse paraître moindre sous la forme juridique d’une société, il faut garder à l’esprit que le gérant reste responsable de ses actes en tant que personne, bien qu’évoluant au nom de la société.

Associé

Une des forces de la société est la possibilité  de s’associer de manière officielle avec d’autres personnes (physiques ou morales), afin de mener ensemble un projet commun avec des fonds réunis. Cet avantage est probablement l’un des plus importants. Il permet entre autre de limiter son risque financier en le partageant avec d’autres, et également de rassembler différentes compétences autour d’un même et unique projet.

Continuité de la société

Lorsqu’il s’agit d’une activité familiale, la continuité peut être un aspect important. La société permet une poursuite de l’activité en cas de succession plus facile à mettre en œuvre. La société ayant sa propre forme juridique en tant que personne morale, ne meurt pas avec le décès de son gérant ou de ses associés.